Migrations résidentielles


Carte de la dynamique des lieux de résidence des français : évolution des migrations en 5 ans

Elections Régionales 2010 - Carte de la dynamique des lieux de résidence des français : évolution des migrations en 5 ans

Globalement, ce sont les régions du Sud de la France qui ont gagné le plus de population entre 2001 et 2006, notamment les régions suivantes : Provence-Alpes-Côte-d’Azur (avec un taux d’entrant très élevé pour le département des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes), Midi-Pyrénées, Aquitaine (taux d’entrant très élevé pour le département des Landes) et Languedoc-Roussillon.

A l’inverse, les régions du nord de la France ont tendance à avoir perdu de la population entre 2001 et 2006, en particulier les régions suivantes : Champagne-Ardenne, Bourgogne, Lorraine, Centre, Basse-Normandie et Ile-de-France.

Certaines régions sont quant à elles restées relativement stables en terme de migrations résidentielles, c’est le cas par exemple pour le Nord-Pas-de-Calais, l’Alsace, la Picardie et l’Auvergne.

Le solde migratoire est positif pour toutes les régions du Sud de la France, la Bretagne, le Poitou-Charentes et le Limousin, cela montre bien que ces régions sont attractives puisqu’elles ont un gain de population supérieur à la perte de population.

Merci de vos commentaires et de vos remarques qui nourrissent le débat. Nous vous ouvrons une tribune d'expression où vous êtes responsable de ce que vous écrivez. Sur notre site, nous n'acceptons pas de commentaire anonyme, chaque rédacteur doit avoir le courage de ses opinions (un modérateur contrôle les contenus déposés et dispose de l'adresse IP de l'ordinateur émetteur).
blog comments powered by Disqus