Élections Législatives 2007

Tous les cinq ans (mais l'Assemblée nationale peut être dissoute par le Président de la République ce qui provoque des élections anticipées)

Pour élire les 577 députés à raison d'un député par circonscription législative.

Suffrage universel direct, au scrutin majoritaire uninominal à deux tours.

La carte des circonscriptions détenues par un député élu sous l'étiquette de la gauche en 2002 (PS/PC/Verts/PRG) où Nicolas Sarkozy a obtenu plus de 50% des voix en 2007.

La carte des circonscriptions détenues par un député élu sous l'étiquette de la gauche en 2002 (PS/PC/Verts/PRG) où Nicolas Sarkozy a obtenu plus de 50% des voix en 2007.

La carte des circonscriptions détenues par un député élu sous l'étiquette de la droite en 2002 (UMP/UDF) où Ségolène Royal a obtenu plus de 50% des voix en 2007.

La carte des circonscriptions détenues par un député élu sous l'étiquette de la droite en 2002 (UMP/UDF) où Ségolène Royal a obtenu plus de 50% des voix en 2007.

Législatives : premières projections en sièges par Bernard Sananes.

"Vous le savez peut être, je suis depuis 20 ans un fan de la carte électorale. Pour réaliser cette projection, j'utilise une simulation mathématique que j'ai conçue qui projette les intentions de vote enregistrées en ce moment pour le premier tour, en prenant en compte les résultats des présidentielles du premier et du second tour.

Une simple simulation mathématique donne aujourd'hui environ 437 sièges à la droite (UMP,DVD, UDF maintenus) et 138 à la gauche (PS,PC,PRG,DVG), 2 pour le MODEM si les candidats de gauche se retirent.

Je ne suis pas sûr que la victoire annoncée de la droite atteigne cette ampleur.

En effet, il faut aller au delà de l'arithmétique pure en matière électorale : sur la base de cette simulation, mais cette fois en prenant en compte le poids des sortants, la configuration des candidatures (division, historique), les scrutins passés, je réalise une prévision manuelle circonscription par circonscription.

Je procède de la manière suivante. Sur mon logiciel, j'ai deux choix PREV1 (le premier choix) et PREV2 (deuxième choix le cas échéant).

Les circonscriptions où le doute ne subsiste plus sur le vainqueur, soit à gauche soit à droite, sont au nombre de 431. Prev 2 reste vide (Exemple : Dans la première de l'Ain, prev1 = UMP prev2 = vide).

Sur les 146 autres, elles donnent à chaque parti une prévision, mais aussi des perspectives de "gains possibles" ou de "pronostics menacés" (Exemple dans la 11eme du nord, prev 1 =UMP prev 2 = PS). C'est donc une prévision UMP, mais c'est un gain possible pour le PS et un pronostic menacé pour l'UMP.

Voici la projection

Etiquette
Prévisions
Gain possible
Pronostics menacés
Fourchette
PC
15
5
8
12-15
PS,DVG,PRG
148
79
52
148-175
Verts
/
/
/
2-3
MoDem
/
/
/
3-5
UDF maintenue
20
3
3
19-21
UMP et App
380
58
77
361-380

Ce qui pourrait nous donner un total gauche compris entre 162 et 183 sièges.
Un total majorité présidentielle 380-401
Modem 3-5 (sauf évidemment à imaginer des accords de désistement avec l'UMP ou le PS, voire au cas par cas).

Bernard Sananes

Elections Législatives 2007 - Projection possible des sièges à l'Assemblée Nationale dans l'hémicycle

Projection possible des sièges à l'Assemblée Nationale après les élections législatives des 10 et 17 juin 2007.

Les cartes pré-électorales :

Elections Législatives 2007 - Comparaison du Référendum 2005 avec le 2ème tour des présidentielles 2007

« Si l'on compare statistiquement les résultats du référendum sur la constitution européenne de 2005 et les résultats du second tour de l'élection présidentielle de 2007, on s'aperçoit vite qu'il est difficile d'en retirer une corrélation.

Cependant, en superposant visuellement ces informations sur une carte, on observe des effets de "zones" que seule la cartographie peut faire apparaitre :

Les circonscriptions qui ont soutenu le projet de traité constitutionnel initial de 2005 et ont suivi Nicolas Sarkozy en 2007 :

  • A l'ouest : Mayenne, Ile-et-Villaine, Maine-et-Loire, Vendée
  • En Ile de France : Hauts de Seine, Yvelines, ouest de Paris
  • Dans l'est : Bas-rhin (Alsace), Haute Savoie, Doubs, Rhone + Lyon
  • En outre Mer : Guyanne

Les circonscriptions qui ont soutenu le projet de traité constitutionnel initial mais ont plutot choisi Ségolène Royal :

  • Est de Paris
  • Nord du 91
  • Martinique
  • Mayotte
  • Guadeloupe
  • NordOuest et Sud du Finistère
  • Ouest de l'Ile-et-Villaine
  • Est de la Loire Atlantique

Les circonscriptions qui ont désavoué le projet de traité constitutionnel mais ont pourtant choisi Ségolène Royal au second tour en 2007 :

  • Départements pyrénéens
  • Nord et Ouest de la Bretagne
  • Centre de la France : Corrèze, Lot, Dordogne, Haute-Vienne, Charente, Allier, Puy-de-Dôme, Nièvre, Indre
  • Région parisienne : Seine-Sain-Denis et partie du Val de Marne
  • Nord et Est : partie de la Meurthe-et-Moselle, Nord-Pas-de-Calais
  • Réunion »

La carte des circonscriptions où Nicolas Sarkozy a obtenu la majorité des voix en 2007

Elections Législatives 2007 - 2ème tour - Circonscription où N. Sarkosy à été majoritaire en 2007

La carte des circonscriptions où Ségolène Royal a obtenu la majorité des voix en 2007

Elections Législatives 2007 - 2ème tour - Circonscription où S. ROYAL à été majoritaire en 2007